lundi 1 janvier 2018

Bonne Année 2018 !



Les habitants, ombres et fantômes de ce BLOG vous
souhaitent une très active et vigilante ANNÉE 2018.

7 commentaires:

  1. Chère Madame, une bonne année a vous!

    J'ai suivi une formation en philosophie qui va s'orienter sur un doctorat trans-disciplinaire qui portera sur Artaud, Metzger et Collingwood. Un des buts de la these serait de trouver une piste de réponse sur le debat sur la mort de l'auteur. Je viens de découvrir votre travail et j'aimerais tout lire ! Existe-t-il des versions numériques ?

    J'ai également beaucoup apprécié votre conference sur Céline.

    Bien a vous,
    Jb Dubois


    RépondreSupprimer
  2. Bonjour et bonne année aussi à vous.
    Vous tenez là un beau sujet de recherches. A la croisée de 3 univers très différents, mais avec des points de jonction et des interférences prometteuses.
    En ce qui concerne la question - technique - sur mes ouvrages : le seul actuellement en numérique est L'Affaire Artaud (Fayard).
    Vous trouverez les autres soit en bibliothèque (vous pouvez demander à ce que ces bibliothèques se les procurent, en librairie ou sur les sites.
    Les plus intéressants pour vous seraient :
    - Sur l'électrochoc, le Cas Antonin Artaud.
    - Antonin Artaud dans la guerre. De Verdun à Hitler. L'hygiène mentale
    - et bien sûr : la grosse biographie, très détaillée sur la question des asiles, des traitements et sur la fin de vie d'Artaud. C'était Antonin Artaud.
    - Il y a aussi Les dessins (Antonin Artaud, Portraits et gris-gris). Question importante par rapport à Metzger

    Je vous souhaite une excellente immersion dans ce travail…

    Bien à vous.

    FM

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour ! Merci pour votre réponse détaillée.

    Mon point de jonction est le debat de la mort de l'auteur initie par Barthes en 1969 sans son fameux essai du meme nom. Le but serait de lire diffractivement Artaud (et le "revival" des sentiments dans le theatre de la cruauté) Metzger (et ses re-creation de mentalités) et enfin Collingwood (et son idee de re-enactment du passe).

    (par exemple on pourrait reconstituer la mentalite de Artaud cherchant a "revive" les sentiments)

    J'ai lu les 28 volumes des OC, donc ce n'est pas complètement nouveau pour moi!

    Merci pour votre attention!

    Sincèrement,
    Jean-Baptiste Dubois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans cette perspective-là (N'oubliez pas Foucault à l'arrière-plan), l'ouvrage que j'ai consacré à L'Affaire Artaud (Fayard, 2009) prendrait de nouvelles résonances.
      À creuser.

      Bien à vous.

      FM

      Supprimer
  4. Jean-Joseph GOUX me demande de poster (pour lui) sur ce blog le message suivant :

    "  Cinquante ans exactement après 1968, c'est une excellente raison de rester vigilant et actif.. Cinquante ans est une période de temps assez longue pour les historiens (que de petites et grandes choses se sont passées dans le monde!), mais finalement plutôt courte et rapide pour ceux qui l'ont vécu.
       J'attends avec impatience, mais sans énervement, le déferlement d'articles en tout genre qui va avoir lieu bientôt (et même qui a commencé) sur 68.
    Meilleurs vœux 2018 à toutes et à tous.

    Jean-Joseph Goux"

    RépondreSupprimer
  5. Je viens de commencer la lecture de l'Affaire Artaud! Votre style et votre humour sont tres agreables! Si besoin est, puis-je vous poser quelques questions? Bien a vous, JB Dubois

    RépondreSupprimer
  6. Oui, vous pouvez.

    J'y répondrai dans la mesure de mes "moyens" et connaissances.

    Par rapport à votre travail, si vous ne souhaitez pas l'exposer sur Internet, vous pouvez aussi me communiquer votre mail (dans un commentaire que je ne publierai pas).

    Bien cordialement.

    RépondreSupprimer